Éditions Yseult - L'éditeur des Héroïnes

Sarah Holma - La savonnière - tome 1

Par Anne-Sophie Matrat - Yseult (auteur) et Anbleizdu (illustrateur)
Dans la collection Sarah Holma

ref. #24
12.00 €
dès 14 ans
208
dos carré collé
15 x 21 cm
979-10-91295-34-5

Sarah Lazarine Holma a pris une grande décision : quitter Paris et s'installer dans un petit village de campagne pour monter une boutique de savons.

« Changer de vie », on en a tous rêvé... et au XVIIIe siècle, c'est d'autant plus difficile qu'aujourd'hui !

Mais Sarah est une femme de caractère et quand elle a une idée derrière la tête... il est bien compliqué de la faire changer d'avis.

François-Eugène Vidacq en fera les frais, lui qui va embarquer notre petite savonnière dans une enquête riche en rebondissements !

Polar historique sur fond de roman d'amour, ce tome un de « Sarah Holma » n'est que le début d'une grande aventure littéraire dans laquelle nous vous invitons à vous plonger dès maintenant !

C’est étrange comme l’épicier a l’air gêné. On dirait qu’il a honte de quelque chose. Mais de quoi ? Certains fruits sont presque pourris, comme s’il ne les avait pas remplacés depuis plusieurs jours. C’est vraiment bizarre. Et sa femme, elle est comme apeurée. Ils tentent de faire bonne figure. Mais je ne suis pas dupe. 


En rentrant chez elle, Sarah fit bouillir de l’eau. Elle coupa des morceaux de gingembre frais avec beaucoup de délicatesse et les plaça au fond d’une tasse. Elle fit couler de l’eau brûlante dessus et observa : l’eau prit progressivement une teinte un peu jaune. Mais c’était très léger. De petits filaments de gingembre se détachèrent et tourbillonnèrent. 

Quelques minutes plus tard, la jeune femme ôta les morceaux de racine et but l’intégralité de sa préparation. Elle aimait la chaleur que cela produisait dans son ventre, le long de son tube digestif. Elle était fasciné par le corps humain.


Le rituel du Noël d’été put alors commencer. Croquer une noisette au miel. Mâcher du citron confit. Boire une gorgée de jus de pomme. Mâcher de l’orange confite. Et recommencer jusqu’à satiété. Sarah était une vraie gourmande. Et ce jour-là, elle ne se privait de rien. Parce que ce jour-là, c’était son Noël, son petit jour à elle.


Demain, il faudra se mettre à la fabrication des précieux carrés. 

Tout doit être prêt pour l’ouverture de « Sarah Savon », le 1er août.